Nous sommes des pauses…

Nous tombons du silence. La pause est essentielle. Nul endroit sur terre où le silence ne règne. Il y a toujours un cri, une balle, un froissement. Nous sommes des pauses dans le vide interstellaire, sur la portée du rien, dans l’oubli du bruit, du son, de la parole. Meurtres, tortures, viols. Il suffira d’attendre un peu pour entendre que tout cela n’a pas existé. L’oubli est ce vide, d’avant notre existence, d’après nos éructations. Nous venons du silence. Le rire fait partie de la beauté, et la beauté… de la vie. Force positive, seule preuve de notre existence. L’oubli est le retour vers la non-vie, attirance négative. Comme le pendule, nous alternons vers l’un ou l’autre. Il faudrait couper le fil du pendule pour tomber avec fracas sur la terre. Se relever et rire de cette mauvaise mais bénéfique chute. Nous sommes des pauses. A nous de transformer cette plume en note. La mélodie sera tienne.
Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s